Journée internationale de l’hygiène menstruelle: les filles plaident pour ne pas qu’en parler soit un tabou.

Le 28 mai, représente une journée internationale de l’hygiène menstruelle, une journée mise à profit par les femmes et les jeunes filles pour parler des périodes menstruelles et de son hygiène.
Ce sujet est un tabou en Afrique, les parents n’en parlent pas aux enfants dès l’apparition de leurs premières règles, ce qui fait que plusieurs jeunes filles l’essuient dans la saletés et dans des conditions trop précaires.

Ange Damey du Club des Jeunes Filles Leaders de Guinée, pense qu’il faut briser le tabou autour de ce sujet et lance une doléance aux parents des jeunes filles de s’impliquer davantage.

« Cette journée est là pour briser le tabou qui existe autour de l’hygiène menstruelle. Nous allons parler de son importance et de l’impact négatif qui peut en découler si elle n’est pas respectée.
Parler de l’hygiène menstruelle, il faut savoir qu’il y’a des femmes et des adolescentes qui n’ont pas accès aux produits pour les rendre propres. Elles ne savent pas gérer leurs cycles menstruels. Parlant des jeunes filles, elles apprennent cela à l’école mais déjà à l’école, il y’a de la honte, c’est vraiment un sujet tabou. C’est pourquoi nous voulons que les parents nous aident en ce sens. » demande t-elle.

Plusieurs jeunes filles utilisent actuellement des tissus dont le port cause d’énormes préjudices à la santé des filles.

« Parlant de la santé de la jeune fille, il y’a plusieurs jeunes filles qui n’utilisent pas de serviettes hygiéniques, elles sont dans l’obligation d’utiliser des tissus, et ces tissus causent des infections. Nous voulons mettre à la disposition des jeunes filles des serviettes hygiéniques et comment les utiliser, et leur apprendre à compter leurs cycles menstruels. Je ne veux pas que ce sujet soit un sujet tabou. » a t-elle fait savoir.

L’hygiène menstruelle est un sujet qui doit être débattu pour que plusieurs jeunes filles puissent contrôler leurs périodes menstruelles pour éviter des maladies infectieuses.

Iso Abdoul Latif