Concertation Nationale : Fatima Manckona KOIVOGUI représente le CLUB ELLES

Concertation Nationale : Fatima Manckona KOIVOGUI représente le CLUB ELLES
Depuis 14 septembre, le CNRD organise une série de concertations nationale pour fixer les grandes lignes de la transition.
Au compte la journée de concertation entre le CNRD et les faîtières des organisations de femmes et de jeunes, le ‘’CLUB ELLES’’ a été représenté par sa présidente en exercice FATIMA MANCKONA KOIVOGUI.
Interrogé à la rentrée sur leur motivation à participer, Fatima introduit par le fait que leur ONG ne pouvait resté sans saisir cette volonté affichée de la junte d’inclure toutes les composantes de la société guinéenne. « Ce n’est pas tous les jours que notre avis est demandé. Alors vous comprendrez notre présence. Les problèmes concernant le genre féminin est connus de tous. Parce que ça se passe au vu et su de tous. Seulement rien ne change. La société se terre dans un silence coupable et les victimes se muent dans une résignation insupportable. Vu que cette transition veut poser des bases solides pour lutter contre les maux dont souffre le pays, nous souhaitons que le CNRD crée un organe d’accueil de filles- femmes en détresse. L’organe ou le centre doit être réglementé et doté d’un fonds pour l’accompagnement de ces femmes. Car si les violences basées sur le genre persistent dans notre pays c’est bien parce que la cause prend sa source dans la pauvreté. Les femmes ne sont pas autonomes financièrement. Les piliers de l’autonomisation des femmes doit faire partie des priorités de cette transition et des gouvernements futurs. L’autonomisation financière est la porte de sortie ! Le silence ne sera définitivement brisé qu’à ce prix»
A noter qu’étaient présent à cette rencontre le secrétaire général du ministère de la jeunesse et de l’emploi jeune, la cheffe de cabinet du ministère des droits et de l’autonomisation des femmes et une cinquante d’ONG de jeunes et de femmes.

A noter qu’étaient également présent à cette rencontre le secrétaire général du ministère de la jeunesse et de l’emploi jeune, la chef de cabinet du ministère des droits et de l’autonomisation des femmes, et une cinquantaine d’ONG de jeune et de femme.

Pour espaceElles