L’engagement féminin, une porte de sortie de la misère…

L’engagement féminin est d’une grande importance aujourd’hui, qu’il faut en parler. Des femmes s’engagent partout. C’est une nécessité pour nous de nos jours de s’engager car il n y aura jamais un développement à l’heure actuelle sans les femmes.
Vous savez, un regard superficiel sur les sociétés pourrait laisser penser que les femmes sont toujours le ‘deuxième sexe. Or, une observation plus attentive montre à l’évidence que toutes les sociétés tournées vers le développement doivent leurs progrès à la femme.
Les femmes investissent tous les domaines avec l’objectif d’être reconnues comme sujets de droit participant à égalité avec les hommes à l’édification d’une société où à une vie digne serait possible pour tous.
C’est pourquoi les femmes, les jeunes filles doivent êtres actives, être au front au même titre que les hommes en s’engageant pour la cause de la société. Aujourd’hui, on peut se réjouir qu’il y a une multitude de femmes qui s’investissent pour cela.
La finalité réelle ou la portée de l’engagement féminin est comment non seulement propulser le développement de la couche féminine mais aussi de la société toute entière.


La question de genre nous est posée plusieurs fois, pour moi parler d’équité, de parité et d’égalité ne consiste pas d’accorder des faveurs aux femmes comme une faveur où d’autres pensent que l’équité, la parité et l’égalité entre homme et femme est l’unique affranchissement de la dictature masculine.


Par contre, c’est une manière de faire en sorte ou de procéder à l’implication de la femme dans le processus de développement de son pays en lui garantissant le droit de travail notamment. 

Dans cet état d’esprit il y a plusieurs avancées en ce qui concerne du respect des droits des femmes même si il y a encore à faire.


ALORS C’EST QUOI L’IMPLICATION DE LA FEMME DANS LE DEVELOPPEMENT


Impliquer la femme dans le développement de son pays consiste à lui garantir le droit d’entreprendre. C’est un aspect qui lui doit être garanti par les instruments légaux et également par la société puisque vous n’êtes pas sans savoir que la culture Africaine a été et continue à être un frein à l’épanouissement de la femme qui l’interdit son implication dans le développement de son pays en réduisant son seul droit au « femme de ménage ».


Cependant que la femme dispose d’énormes atouts pouvant simuler le développement de son pays qui sont sa capacité organisationnelle, sa capacité managériale, sa capacité de se projeter dans le futur, sa capacité de planification. Ce sont des qualités que la femme développe mieux que les hommes qui sont des aspects auxquels le développement ne peut se soustraire. Elles ont été privées durant des siècles de mettre cela en pratique. Elle doit valoir ses atouts par l’engagement car la société en a besoin.


QUELLE EST LA CONTRIBUTION DE LA FEMME POUR PROPULSER LE DEVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE ?


La femme est impliquée dans tous les secteurs de développement en Afrique même dans les mines. Il suffit de pérenniser cela, de continuer de telle sorte qu’elles soient plus nombreuses avec de bons résultats.
Le développement n’est pas l’apanage seul des hommes, les femmes doivent faire de même. Elles doivent travailler, s’impliquer dans tous les secteurs et activités qui auront des retombées économiques. Elles doivent valoir leurs atouts que nous avons cités précédemment.
Comme nous pouvons le remarquer, depuis un certain moment, il y a une éclosion importante des femmes entrepreneures qui font d’excellents travaux ayant des retombées économiques sur la société qui contribuent à son développement à travers toute l’Afrique et en Guinée en particulier.


C’est de cette façon que les femmes sauront s’impliquer davantage dans le développement de leurs pays en Afrique. L’entreprenariat est un chemin d’or pour les femmes en s’imposant comme acteurs de développement.
Les femmes qui font les habits « Leppi », forets sacrée,… aujourd’hui contribuent activement à la promotion du textile guinéen. Une chose très importante non seulement elle a une rentabilité économique mais aussi elle fait la promotion du textile guinéen. Ce sont des femmes aujourd’hui, à travers l’entrepreneuriat, contribue au développement de l’Afrique.


Aujourd’hui, il y a même des femmes qui font de la mécanique, ce qui prouve que ce que peuvent faire les hommes, les femmes peuvent faire de même. Les femmes font actuellement les mêmes activités qui étaient exclusivement réservées aux hommes, c’est ce mythe qu’il faut se défaire pour que l’implication de la femme dans le développement soit effective.
Egalement, il y a une petite floraison de femmes politiques et d’Etat à travers toute l’Afrique, Madame Elen Sirleaf, l’ex présidente du Libéria est en une illustration parfaite. La politique permettra aux femmes à travers des décisions politiques de contribuer au développement de l’Afrique c’est le cas de Mme Mariame Kany Diallo ministre de la coopération et de la planification, un ministère qui contribue activement au développement de notre pays. La politique est l’une des voies primordiales pour les femmes de contribuer au développement de leurs pays.


C’est le même cas pour l’Assemblée nationale, aujourd’hui même si le nombre est minime, il y a une représentation féminine qui a contribué à l’adoption de la loi sur la parité.


LA FEMME, ACTEUR CLE DU DEVELOPPEMENT


La femme joue un rôle important de procréation et d’éducation. Les femmes s’occupent de l’éducation primaire des enfants. Nous savons d’ailleurs que l’éducation est la plus grande arme du développement, c’est l’ingrédient essentiel de tout développement, c’est elle qui insuffle aux citoyens d’une nation l’état d’esprit à adopter pour générer des attitudes favorisant l’essor de ce dernier.
Pour que tout cela soit une réalité et effectif, il faut promouvoir:
L’alphabétisation et l’instruction non discriminatoire ;
La formation professionnelle;
L’octroi des microcrédits aux femmes pour la réalisation de leurs projets;
L’amélioration de la représentabilité des femmes dans les instances de prises de décisions ;


Pour terminer, nous devons savoir qu’aucun pays, aucune nation ne saurait se développer si elle n’associe pas les femmes au processus de développement, c’est impératif. Il faut également changer cette vision d’opposition de l’homme à la femme pour les associer au même pied d’égalité dans le processus de développement. Il ne faut pas minimiser les atouts que disposent les femmes, il faut les promouvoir, leur permettre de les mettre en pratique. Avec cette nouvelle approche, on aura insinuer l’incitation de la femme à contribuer au développement de l’Afrique.

Makeme Konaté